L’origine cachée du savoir. S’interroger sur ses croyances et sur ses connaissances pour offrir un enseignement plus cohérent

Numéro: 

1

Volume: 

29
Prud'homme, Annie-Claude

Quelle vision du monde les programmes d’études du niveau collégial, maintenant conçus selon l’approche par compétences, reflètent-ils ? En quoi les valeurs des professeurs ont-elles une incidence sur les choix didactiques et pédagogiques qui leur reviennent ? La connaissance qu’ils ont de leurs rapports aux savoirs n’est-elle pas garante d’un enseignement cohérent ? D’aucuns affirment qu’une prise de conscience peut éviter la transmission inconsciente d’une vision du savoir qui, si elle n’est pas explicitée, a nécessairement des conséquences importantes sur les apprentissages que feront les étudiants. Réfléchir sur ses rapports aux savoirs peut permettre à toute personne qui enseigne d’offrir un enseignement cohérent et éthique, inspirant pour l’étudiant. Dans cet article, l’auteure propose des questions afin de soutenir la pratique réflexive des professeurs du collégial qui veulent se pencher sur leurs rapports aux savoirs disciplinaires, professionnels, didactiques et pédagogiques eu égard à leurs propres champs d’expertise. Son objectif est de donner aux lecteurs l’occasion d’envisager l’enseignement comme un geste d’ouverture à une construction évolutive de la réalité dans un monde en perpétuel changement, et non pas comme un acte visant une transmission de la vérité.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.