Développer la capacité à apprendre par la lecture. La méthode Reading Apprenticeship pour former des lecteurs stratégiques et motivés

Numéro: 

3

Volume: 

33
Lavigueur, Philippe

Qu’est-ce qu’un bon lecteur ? À quoi pouvons-nous le reconnaitre ? Quelles caractéristiques aimerions-nous retrouver chez les étudiants du collégial lorsqu’ils lisent dans une discipline ? La motivation, à lire, évidemment, et la persévérance lorsqu’un problème de compréhension se pointe. Mais plus encore, certainement la capacité à apprendre par la lecture. Cela suppose aussi la capacité à adapter leur lecture aux textes disciplinaires de manière pertinente selon la tâche à réaliser. Et cela implique, conséquemment, la capacité de mobiliser différentes stratégies cognitives selon les besoins de cette tâche et d’aller chercher, si nécessaire, de l’aide auprès de leurs pairs. Bref, un bon lecteur est celui qui réfléchit à propos de sa lecture et qui est capable de réguler celle-ci. Mais comment peut-on amener les étudiants à développer ces caractéristiques ? Est-ce même possible ? Les auteures de la méthode Reading Apprenticeship (RA) ont fait le pari que oui : avec temps et patience, mais surtout en étant convaincues que les étudiants sont des apprenants capables de développer une pensée complexe. Cet article propose de présenter cette méthode qui a fait ses preuves et qui ouvre aux professeurs des perspectives des plus intéressantes pour aborder en classe, avec leurs étudiants, les textes et les connaissances dont ils sont porteurs. Des suggestions d’activités et un exemple concret d’intégration dans une séquence de cours seront aussi exposés.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.