La sécurisation culturelle des étudiants autochtones. Une avenue prometteuse pour l’ensemble de la communauté collégiale

Numéro: 

3

Volume: 

32
Dufour, Emanuelle

Bien que chaque nation, communauté, famille et personne autochtones présente des expériences et des caractéristiques qui lui sont propres, certains défis partagés par un grand nombre d’étudiants des Premiers Peuples ont été identifiés. L’avenue de la sécurisation culturelle autochtone est pressentie comme une approche prometteuse pour favoriser les apprentissages et la réussite chez les étudiants autochtones. Cet article vise à démystifier le concept de sécurité / sécurisation culturelle qui constitue aujourd’hui un outil fréquemment utilisé dans le domaine de l’éducation autochtone. Bien que ne présentant aucune prétention d’exhaustivité, il dresse le portrait de besoins et de défis communs à un certain nombre d’étudiants autochtones, en plus de fournir une courte présentation des services de base adoptés par des établissements postsecondaires québécois et de proposer des pistes de réflexion permettant à tout acteur de l’enseignement supérieur d’ajuster son discours et ses pratiques. Ce texte aspire en outre à démontrer que la réflexion entourant les mesures de sécurisation culturelle représente une occasion intéressante de remettre en question nos propres approches et conceptions pédagogiques pour mieux faire honneur aux objectifs humanistes, civiques et culturels inscrits dans la nature fondamentale des collèges.

Cet article est accessible aux membres et aux abonnés individuels seulement. Devenez membre afin d'accéder à son contenu.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.