Les questions scientifiques socialement vives. Des controverses pour donner du sens aux apprentissages et pour réfléchir sur les rapports aux savoirs

Numéro: 

2

Volume: 

33
Bizier, Nicole

Les sciences expliquent des phénomènes, éclairent des questions spécifiques et nous permettent de comprendre le monde qui nous entoure. Elles ne peuvent toutefois pas toujours fournir des réponses complètes à des questions incertaines comme les changements climatiques, l’utilisation des OGM, la construction d’un pipeline, la laïcité, la liberté d’expression. Les savoirs scientifiques ne constituent qu’un élément dans le processus complexe de la résolution de problèmes qui implique aujourd’hui des considérations sociales, économiques, éthiques et politiques. Cela suppose un nouveau mode de production des savoirs qui met en lien l’État, la société, l’industrie et les experts, et qui fait émerger de nouveaux rapports aux savoirs scientifiques. Ces zones d’incertitude et d’hésitation représentent une source foisonnante d’éléments pour explorer des notions complexes et pour réfléchir sur les savoirs. En contexte scolaire, ce type de contenu est appelé questions scientifiques socialement vives (QSSV). Dans ce texte, l’auteure explique le concept des QSSV et en quoi il permet les apprentissages de contenus disciplinaires et le développement de compétences citoyennes dans toutes les disciplines des sciences humaines et des sciences de la nature, ou même dans des aspects spécifiques d’une profession. Elle montre ensuite comment utiliser ces questions pour donner un sens aux savoirs et pour favoriser le développement d’une représentation plus juste de la science.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.