Des pratiques inspirantes pour l'enseignement d'un contenu difficile

Numéro: 

3

Volume: 

31
Marquis, Christine

Le savoir savant ne peut être enseigné tel quel : il doit être transformé selon les objectifs de formation, ce qui constitue un défi particulier pour l’enseignement et l’apprentissage des concepts scientifiques, souvent abstraits. Alors que cette nécessaire « transposition didactique », pour reprendre l’expression de Chevallard, devrait faciliter les apprentissages, il semble qu’elle puisse par ailleurs créer des obstacles, des écarts ou même des contradictions entre le savoir savant et la connaissance de l’étudiant. Certains choix quant au découpage, à l’organisation et à la vulgarisation des savoirs à faire apprendre peuvent en effet générer des problèmes pour des enseignements ultérieurs, par exemple lorsque des conceptions erronées, fortement ancrées dans l’esprit des étudiants, entravent la transition vers une conceptualisation juste du savoir. Bien que ces conceptions soient difficiles à modifier, certains professeurs du collégial, par leurs pratiques, contribuent à favoriser un changement dans la façon dont les étudiants conçoivent l’atome, concept difficile en chimie. Dans le cadre d’une recherche PAREA, la chercheuse a exploré ces pratiques enseignantes utilisées pour la transformation des savoirs savants liés au modèle probabiliste de l’atome et les a mises en lien avec les savoirs réellement appris par les étudiants, dans le but de dégager des pistes pour l’enseignement des contenus considérés comme difficiles, complexes ou qui demandent un peu plus d’abstraction. Malgré que les pratiques soient étudiées ici sous l’angle spécifique de la chimie, les résultats de la recherche pourront alimenter la réflexion didactique des professeurs de toutes les disciplines. Alors que les nouveaux y trouveront des idées pour la planification de leur cours, les plus expérimentés pourront se servir de ces pratiques inspirantes pour évaluer leurs façons de faire et apporter des ajustements, si nécessaire.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.