Le théâtre de création dramatique au service de l'enseignement des « humanities » et des sciences humaines au collégial

Numéro: 

2

Rubrique: 

Volume: 

16
Ho, Francis
Shun-Yee Ho

Le milieu de l'enseignement collégial québécois est actuellement submergé par l'arrivée massive de nouvelles technologies, un phénomène qui avantage autant les étudiantes et les étudiants que les professeures et les professeurs. Ainsi, ces derniers, munis d'un simple logiciel PowerPoint, sont maintenant en mesure de donner leurs cours avec une présentation aussi soignée que, par exemple, celle d'une haute direction d'entreprise lorsque celle-ci présente un rapport annuel aux membres de son conseil d'administration. Pour leur part, les étudiantes et les étudiants sont séduits par les présentations graphiques aux couleurs vives et les effets visuels animés. Il va sans dire qu'ils apprécient tout particulièrement le fait de pouvoir maintenant télécharger des notes de cours directement du site Internet de leurs professeures et de leurs professeurs ou celui d'avoir accès à l'information la plus récente sur la toile mondiale, même pour les questions les plus saugrenues. Toutefois, malgré l'importance de cet apport technologique, le processus d'apprentissage, quand ce n'est pas l'attitude générale, de nos collégiennes et de nos collégiens reste terriblement passif. En réalité, ce que les innovations technologiques telle l'hypertoile ont de mieux à offrir à nos étudiantes et à nos étudiants en termes d'approche de l'apprentissage et de la collecte d'information relève beaucoup plus de l'interaction que de l'action proprement dite. Au-delà de ces merveilleuses nouvelles technologies interactives, ceux-ci ont réellement besoin de participer et de s'engager concrètement dans leur processus d'apprentissage. Pour ce faire, aucune nouvelle technologie, quelle qu'elle soit, n'est nécessaire et, partant, aucune technologie du tout. Seules certaines aptitudes inhérentes à l'être humain suffisent, soit les capacités d'imaginer, de créer et de s'exprimer.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.