La formation du personnel enseignant du collégial : un projet collectif dans le milieu

Numéro: 

1

Rubrique: 

Volume: 

14
Conseil supérieur de l'éducation

Conseil supérieur de l'éducation
La formation du personnel enseignant du collégial : un projet collectif enraciné dans le milieu
Avis au ministre de l’Éducation
Sainte-Foy, Conseil supérieur de l’éducation mai 2000, 102 p.
http://www.cse.gouv.qc.ca
Le Conseil supérieur de l’éducation propose dans cet avis, dont il a confié la préparation à sa Commission de l’enseignement collégial, un projet global de formation des enseignantes et des enseignants des collèges. Le Conseil se situe dans une perspective de continuité de la réflexion qu’il a engagée dans deux avis précédents : Des conditions de réussite au collégial : réflexion à partir de points de vue étudiants, paru en 1995, et Enseigner au collégial : une pratique professionnelle en renouvellement, paru en 1997.
Le document comprend cinq chapitres. Le premier fait état des particularités du collégial qui fondent la réflexion sur la formation du personnel enseignant des collèges. Le Conseil met notamment en relief la complexité grandissante de l’enseignement et les besoins de formation qui restent à combler. Le deuxième chapitre pose un regard sur la formation des maîtres au secondaire et sur la formation pédagogique pour ceux et celles qui se destinent à l’enseignement universitaire.
Le troisième chapitre explicite les compétences recherchées pour le personnel enseignant des collèges. Après quelques précisions conceptuelles à propos du concept de compétence, quatre grands champs de compétences sont proposés pour baliser la formation du personnel enseignant (on trouvera ci-après un tableau exposant un référentiel commun de compétences) . Pour le Conseil, la compétence disciplinaire représente le fondement de l’intervention professionnelle du personnel enseignant au collégial.
Dans le quatrième chapitre, le Conseil explicite les orientations retenues pour la mise en œuvre de la formation, en particulier : le recours à un référentiel de compétences commun ; une formation comportant une composante disciplinaire et une composante de formation professionnelle propre à l’enseignement collégial; et une obligation de formation professionnelle propre à l’enseignement collégial pour toutes et pour tous. Dans le cinquième chapitre, des pistes d’action jugées prioritaires sont regroupées en fonction des défis qu’elles représentent pour les collèges, pour les universités et pour l’État.
La conclusion et les recommandations du Conseil sont reproduites au complet, ci-après, à la suite de la présentation du tableau.
Cet avis du Conseil, qui interpelle vigoureusement le personnel enseignant des collèges, devrait susciter des prises de position et des réactions nombreuses. Entre autres choses, plusieurs questions surgissent sur les points suivants : l’identification des besoins de formation, le choix de l’approche par compétences, le caractère obligatoire de la formation, l’impact sur la tâche et sur l’engagement, le modèle proposé qui semble plus près du secondaire que de l’université et, enfin, les ressources financières importantes requises. À la suite de la lecture de l’avis, nous apprécierions recevoir vos commentaires à « info@aqpc.qc.ca » .

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.