La face cachée des difficultés d’apprentissage au collège

Numéro: 

2

Volume: 

29
CABOT, Isabelle

Nous savons que de plus en plus d’étudiants arrivent au collège avec un diagnostic de trouble d’apprentissage : dyslexie, dysorthographie, dysgraphie, dyscalculie, trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité, etc. Certains d’entre eux, grâce à un diagnostic établi, reçoivent des services adaptés efficaces les aidant grandement à apprendre, à cheminer avec succès dans leur formation et à obtenir un diplôme. Mais qu’en est-il des autres ? Est-ce que plusieurs collégiens vivraient avec l’un de ces troubles sans le savoir ? Qu’en est-il alors des difficultés d’apprentissage persistantes, de la perte d’intérêt pour les cours et pour l’école en général ou des conséquences psychologiques importantes pour les étudiants concernés par de tels troubles non identifiés ? Il s’agit là d’un réel obstacle à la réussite des étudiants touchés, qui s’acharnent alors sur une difficulté pour laquelle des services reconnus comme efficaces sont pourtant disponibles, mais sans y avoir droit. Combien de nos étudiants seraient donc aux prises avec un trouble d’apprentissage sans diagnostic ou, même, sans en être conscients ? S’ils sont nombreux, il devient d’autant plus urgent d’en prendre acte et d’intervenir afin de les soutenir autrement dans leurs apprentissages pour ainsi favoriser leur réussite. Cet article présente les résultats d’une recherche qui s’est attardée à la prévalence potentielle de certains troubles d’apprentissage et à leur concomitance chez des étudiants déjà considérés comme ayant des difficultés en français.

Commentaires

Accessibilité universelle

Portrait de Catherine Rhéaume
C'est un article très intéressant qui traite d'un sujet qui devient toujours plus d'actualité! Comme l'article le suggère, je pense que la clé pour pallier le problème réside dans le concept d'accessibilité universelle. L'idée de l'accessibilité universelle est que la conception de produits et d'environnements doit permettre au plus grand nombre de personnes possible de les utiliser ou d'y évoluer. Il y a une bande dessinée qui résume très bien le concept en une seule image, ici : http://etec.ctlt.ubc.ca/510wiki/Universal_Design_for_Learning En pédagogie, l'accessibilité universelle, c'est de concevoir les cours de façon à ce que tous les étudiants, quel que soit leur style d'apprentissage, puissent y trouver leur compte. Cela passe beaucoup par le fait d'offrir des choix aux élèves (par rapport aux activités à réaliser, au matériel à utiliser, etc.). Les bénéfices ne sont pas pour les étudiants en situation de handicap (diagnostiqué ou non); ils sont pour tous les étudiants! Profweb (site pour lequel je travaille) a publié un dossier entier sur l'utilisation des TIC comme outils pour l'accessibilité universelle en pédagogie. Pour le lire: http://www.profweb.ca/publications/dossiers/les-tic-des-outils-pour-l-accessibilite-universelle-en-pedagogie

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.