Compétences et culture générale. Réflexion sur l'approche par compétences dans les programmes d'études préuniversitaires et en formation générale

Numéro: 

2

Volume: 

18
Tremblay, Raymond Robert

On entend souvent dire que si l’approche par compétences est une approche adéquate en formation technique, elle ne le serait pas en formation générale ou dans les programmes préuniversitaires. Pourtant, tout comme au secteur technique, c’est la compétence - définie dans les devis ministériels, d’une part, comme objectif et sous-objectifs d’apprentissage et, d’autre part, comme un standard et des critères de performance - qui constitue le principe organisateur de la formation préuniversitaire et des cours de la formation générale. Et à l’instar des programmes de la formation technique, une compétence y est conçue comme l’intégration d’un ensemble de connaissances, d’habiletés intellectuelles et d’attitudes en vue de résoudre un problème ou de réagir adéquatement à une situation. Plusieurs auteurs ont défendu l’idée que les cours de l’enseignement « général » relevait essentiellement d’une formation humaniste étrangère dans ses formes et ses contenus à l’approche par compétences, conçue comme réductrice, car centrée sur les apprentissages pratiques (les « savoir-faire »). Bien que de nombreuses réalisations dans les cours de la formation générale et des programmes préuniversitaires fassent la démonstration de la compatibilité de l’approche par compétences avec une formation humaniste, il y a encore bien des professeures et des professeurs, dans les cégeps et les universités, qui l’associent à un « instrumentalisme », à un « déclin » de la culture générale, voire à une subordination de l’éducation aux intérêts d’une conception néolibérale de l’éducation. Si tel était le cas, il y aurait lieu de s’alarmer. L’objectif de ce texte n’est pas de reprendre toute cette discussion, ni de prétendre que ces positions sont sans objet. Il s’applique plus modestement à montrer que les principes pédagogiques de l’approche par compétences sont susceptibles de rendre la formation humaniste accessible à un plus grand nombre, une voie, par ailleurs, qu’un grand nombre de professeures et de professeurs ont empruntée avec succès. Bref, l’approche par compétences, conçue avec les nuances et les adaptations nécessaires, peut être mise au service d’une formation intégrale de la personne et du citoyen, et elle réussit à assurer la transmission d’une culture générale authentique. C’est à partir de ce présupposé qu’il faut lire ce qui suit.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.