L'art d'enseigner, c'est d'abord l'art de se taire…

Numéro: 

1

Volume: 

16
Huot, Annette

L'art d'enseigner, c'est l'art de faire parler les élèves, de les amener à lire, à comprendre, à penser, à analyser, à synthétiser et à transposer. Selon une métaphore utilisée par Ulric Aylwin, la professeure ou le professeur respectueux de l'élève est un jardinier ou une jardinière qui n'essaie pas de pousser à la place de ses plantes, un chef d'orchestre qui ne joue pas à la place des musiciens ou, encore, un agent de voyages qui ne visite pas les pays à la place de ses clients. Le rôle de la professeure et du professeur dans le processus d'apprentissage des élèves pourrait être comparé à celui d'un catalyseur dans une réaction chimique. En effet, le catalyseur, lorsque ajouté à une solution, a pour fonction d'accélérer la réaction au sein de cette solution. Ainsi, le professeur a le rôle de créer des situations pour faciliter l'interaction de l'élève avec la matière. Albert Einstein exprimait bien cette idée par cette phrase désormais célèbre : « Je n'enseigne rien à mes élèves ; j'essaie seulement de créer les conditions dans lesquelles ils peuvent apprendre. » La professeure ou le professeur a la responsabilité de créer les conditions d'apprentissage mais c'est l'élève qui a la responsabilité d'apprendre. Une des conditions essentielles de tout processus d'apprentissage est la présence et le maintien de l'intérêt et de l'engagement de l'élève. Ce sont les deux attitudes qui vont faire en sorte que celui-ci se mobilisera puis, ensuite, qu'il maintiendra cette mobilisation tout au long du processus d'apprentissage.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.