Paul-Émile Gingras

Distinction: 

  • Prix Gérald-Sigouin

Année: 

1990

Établissement: 

CADRE

Lors de son colloque de 1990, l'AQPC soulignait l'apport remarquable de M. Paul-Émile Gingras au monde de l'éducation québécoise dans son ensemble, et plus particulièrement au développement de la pédagogie collégiale. Extrait de l'hommage rendu à cette occasion à M. Gingras par M. JacquesLaliberté : « Quand on s’attarde à l’expérience pédagogique de M. Gingras et qu’on prend connaissance de la longue liste de ses activités professionnelles, on comprend aisément qu’il ait pu développer une perception très nette des besoins à combler, des défis à relever et des réformes à apporter en matière d’éducation chez nous. Depuis le début de sa carrière, M. Gingras a tour à tour été professeur de français et d’histoire; secrétaire général, directeur d’études et recteur de collège; puis directeur du Service d’étude et de recherche du CADRE et enfin directeur général du même organisme. La liste de ses activités professionnelles est tout aussi impressionnante. (...) À sa riche expérience d’enseignant et d’administrateur de collège, il a ajouté celle de responsable d’un organisme œuvrant sur le plan provincial et celle d’un collaborateur actif au sein d’organismes clés de notre système d’enseignement. S’appuyant sur ce qu’il avait lui-même vécu et observé, tirant également parti des travaux des organismes externes dont il était participant, il a pu étayer ses analyses et ses propositions sur une problématique large et solide, en prise directe sur notre réalité à nous. Mais M. Gingras est aussi l’homme de l’ouverture au monde. Par ses lectures, ses voyages, sa participation régulière à des colloques qui se tenaient à l’étranger, il a toujours eu le souci de confronter notre situation à celle d’autres pays occidentaux. Il pouvait aussi y trouver matière à inspiration et ne s’est jamais privé de nous fournir des modèles et des référents à partir desquels nous pouvions mener notre autocritique, identifier de possibles éléments de solution à nos problèmes, opter pour des orientations qui nous appartiendraient en propre, dans la mesure où elles auraient passé par le creuset de notre histoire et de notre contexte culturel. (...) M. Gingras a (...) toujours été aussi préoccupé de la qualité des établissements publics que de celle des établissements privés. Il a multiplié les interventions en ce sens. (...) Il a fait corps avec l’expérience des cégeps, qui ont été la création la plus originale de la grande réforme de notre système d’enseignement au cours des années 60. » Extrait de l'hommage rendu à M. Gingras par Pierre Lucier : « Vous avez nourri une grande idée de l'éducation et de fermes visées d'excellence; vous avez cru dans l'étude, la réflexion et l'écriture; vous avez misé sur la lecture et l'information documentée; vous avez pensé adaptation, innovation et recherche; vous vous êtes constamment alimenté aux expériences et aux recherches étrangères;vous avez parlé et discuté avec les gens. Par-dessus tout, vous avez eu le souci d'éduquer et de vous éduquer. »

Panier

Votre panier est vide.