Guy Rocher

Distinction: 

  • Prix Gérald-Sigouin

Année: 

1992

Établissement: 

Commission Parent

Extrait de l'hommage prononcé par Gaston Faucher en juin 1992, lors de l'hommage rendu par l'AQPC à M. Guy Rocher : « En cette année où l’enseignement collégial fête ses 25 ans, l’AQPC veut souligner l’éclat d’une éblouissante carrière d’enseignant, d’éducateur et de penseur de l’éducation, la contribution remarquable d’une personne qui a fait connaître internationalement la richesse de la pensée de chez nous, dont les oeuvres ont contribué à nous donner à nous-mêmes une meilleure compréhension de notre culture et de notre société, d’une personne dont les travaux, dans le cadre de la Commission Parent, ont été à l’origine de la création des cégeps. (...) Cet éminent professeur a aussi assumé à maintes reprises des responsabilités de premier plan dans le développement de la société québécoise. C’est ainsi qu’il a été pendant quatre années Secrétaire général associé au Conseil exécutif du gouvernement du Québec, qu’il a été sous-ministre au développement culturel puis sous-ministre au développement social du gouvernement du Québec. Il a de plus participé à de nombreux groupes de travail de grande importance stratégique pour le développement social et culturel du Québec : groupes de travail sur la création de l’Université du Québec, sur l’enseignement et la recherche universitaire, sur les communications et les médias, etc. On pourrait continuer encore longtemps la relation des hauts faits de la vie professionnelle de Monsieur Rocher. Mais, c’est l’enseignant et le penseur de l’éducation québécoise que nous voulons saluer de façon toute particulière. Vingt-cinq années après le rapport de la Commission Parent, il nous semble particulièrement inspirant de souligner le parcours d’un enseignant de carrière, d’une personne qui a cru à l’éducation postsecondaire, assez pour y passer sa vie, pour y consacrer de nombreux travaux de recherche et plusieurs ouvrages, pour aussi et surtout avoir consacré presque cinq années de sa vie à réfléchir sur les moyens de donner accès au plus grand nombre à une formation de niveau postsecondaire de qualité. L’invention, si l’on peut dire, des cégeps a été l’oeuvre de personnes inspirées, confiantes dans l’avenir, et prêtes à innover, comme le fut et l’est encore Monsieur Rocher. (...) Associé au destin des collèges et de l’éducation au Québec, Monsieur Rocher nous rappelles nos racines, certes, mais il continue de nous inspirer pour l’avenir. »

Panier

Votre panier est vide.