La formation de la pensée critique en sciences de la nature, design d'intérieur et soins infirmiers

Numéro: 

3

Volume: 

18
Boisvert, Jacques

Le développement de la pensée critique constitue un objectif primordial de formation dans les programmes d’études au collégial. Comment forme-t-on la pensée critique des élèves dans des programmes d’études spécifiques ? Le présent article axe son propos sur l’examen de la formation de la pensée critique – essentiellement sa représentation et sa mise en œuvre par les professeurs – dans les trois programmes suivants : Sciences de la nature, Design d’intérieur et Soins infirmiers. Ces trois programmes d’études reflètent la diversité des programmes de formation offerts au cégep : alors que les deux derniers relèvent du secteur technique, le premier fait partie du secteur préuniversitaire ; de plus, les deux programmes techniques sont de nature très différente, ce qui permet d’étudier la formation de la pensée critique dans des contextes de formation technique distincts.Notre recherche, de nature exploratoire et collaborative, se réfère à deux conceptions particulières de la pensée critique, soit celle de Robert Ennis (1987) présentée au tableau 1 et celle de Richard Paul et ses collaborateurs (1989) présentée au tableau 2. Les professeurs ont pris connaissance de ces deux conceptions par le truchement d’un écrit du chercheur, de manière à compléter leur représentation spontanée de la pensée critique et afin de se donner une base commune pour faciliter les échanges sur le sujet. C’est une recherche dite qualitative / interprétative à laquelle ont participé plus de 250 élèves et une cinquantaine de professeurs du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu. Dans le but d’assurer une triangulation méthodologique, nous avons eu recours à une diversité de méthodes de collecte de données, soit l’entrevue de groupe, l’analyse documentaire, l’observation et les tests de pensée critique. Les données ont été recueillies durant trois sessions consécutives et portaient sur les cours de la formation spécifique et sur ceux de la formation générale. Ainsi, nous avons procédé à des entrevues de groupe avec une majorité de professeurs et quelques élèves dans chacun des trois programmes, de même qu’avec un ou plusieurs professeurs de chacun des quatre cours de la formation générale. Nous avons également analysé les plans de cours et autres documents pédagogiques, observé des présentations d’équipe et une discussion chez les élèves, ainsi qu’administré, avec mesure répétée après un an, les deux tests de pensée critique présentés dans la note 3. Dans le présent article, nous nous limitons aux données issues des entrevues et des tests, celles ayant trait à l’analyse documentaire et à l’observation n’étant pas explicitement exploitées ; de plus, nous ne présentons pas les données relatives aux cours de la formation générale. Les thèmes abordés dans chacun des trois programmes visent à répondre aux objectifs spécifiques de la recherche. La représentation cognitive de la pensée critique, la spécification des dimensions de la pensée critique prises en compte dans les cours et le développement de la pensée critique tout au long de la formation dans le programme correspondent à trois des six thèmes abordés : ce sont précisément ces trois thèmes qui font l’objet du présent article. Les trois autres thèmes de la recherche comprennent les contenus de cours, les approches pédagogiques et les méthodes d’évaluation axés sur la formation de la pensée critique.

Panier

Votre panier est vide.